Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Le chemin de l’école partie 7Soudain, la sonnerie de mon téléphone m’avertit de l’arrivée d’un SMS. Le nom de Thomas est affiché sur l’écran de mon smartphone avec la mention MMS en-dessous. Je l’ouvre : Merci de m’avoir donné ma chance. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que ce ne soit pas l’histoire mais plutôt celle d’une vie… Bisous là où tu en as envie.Le texte est suivi d’une photo : un joli selfie de mon amant de la nuit passée.J’arrive toute chose chez Sandrine. A peine a-t-elle refermé la porte derrière moi qu’elle colle ses lèvres aux miennes. Je réponds avec tendresse à son baiser.- Viens vite, je te paie un café. Je veux tout savoir !Elle virevolte à travers les pièces vêtue uniquement d’un t-shirt laissant apparaître son petit culture rebondi que j’aime tant.Je la suis dans la cuisine de son petit appartement. L’ambiance est vraiment cosy et invite à la détente. Partout sur les murs trônent des cadres zen , sur les bords de fenêtres on trouve des bougeoirs et de l’encens. Quand on voit Sandrine, elle paraît très sage mais sa bibliothèque parle pour elle : les récits érotiques partagent les étagères avec le kama-sutra, tout un tas de livres expliquant les diverses pratiques sexuelles à travers les âges et le monde ou encore des manuels sur l’art de faire une fellation, un cunnilingus, la sodomie et même izmir escortlar le sexe en groupe. Elle aime tellement le sexe que la décoration de sa chambre est sans équivoque : les tableaux représentent des scènes de sexe plus ou moins soft, en guise de bibelots se trouve des sex-toys divers et variés. On trouve même des dvd pornos dans le meuble télé.Elle pose une tasse de café devant moi et m’annonce qu’elle m’emmène dans une broîte libertine ce soir, histoire qu’on puisse s’adonner à une pratique qu’on adore : baisers devant une foule qui nous regarde et nous donne des ordres. Elle me demande de lui raconter mes ébats avec force détails pour être excitée mais m’interdit de la toucher ou même de me toucher. Elle s’assied à moitié nue en face de moi à l’autre bout de canapé, les jambes grandes écartées après avoir retirer le string que je porte sur ma jupe.Je commence mon récit, assise en tailleur face à elle. Quand je lui raconte comment Thomas m’a prise pour la première fois sur le lit, elle commence à caresse sa jolie petite chatte parfaitement épilée. Je vois qu’elle mouille tout doucement. Elle ondule du bassin sous l’action de ses doigts. La voir se m’assurer m’excite grandement. Je stoppé mon récit et m’approche pour l’embrasser. Elle me repousse avec son pied, m’intimant de reprendre mon histoire. J’obéis, et de son izmir escort bayan pied elle vient caresser mon clitoris. Je termine la narration par la fellation sur la canapé de Thomas. Elle continue de nous masturber jusqu’à ce qu’elle sente monter en nous la jouissance. Au moment où j’allais laisser exploser mon plaisir elle retiré son pied de mon clitoris.- Il faut qu’on garde notre excitation pour ce soir. J’ai envie que ce soit exceptionnel, qu’ils n’en puissent plus de nous voir jouir ! Viens on va choisir nos tenues et accessoires.Elle m’emmène devant son armoire. Celle-ci contient une multitude de tenues plus aguichantes les unes que les autres. Sandrine choisi un corset en dentelle noir dont je noue le lacet dans son dos et une jupe à volant qui lui donne un air d’étudiante kawaii très sexy. Moi j’opte pour une robe en cuir noire également très près du corps que je porte dans soutien-gorge. Comme à notre habitude quand nous sortons dans le genre de broîte, nous ne portons ni culotte ni string.Puis nous nous dirigeons vers les étagères à la recherche des jouets sexuels que nous allons emporter avec nous. Nous les mettons dans un sac avant d’aller nous préparer. On se maquillage et se brosse les cheveux mutuellement. On enfile chacune une paire des talons aiguilles noirs et nous nous mettons en route.Arrivées sur izmir bayan escort le parking, Sandrine remonte un peu ma robe pour insérer un plug vibrant en acier orné d’un énorme strass bleu dans mon anus et att**** le sac sur la banquette arrière. On entre dans la broîte au milieu des autres clients tous moins vêtus les uns que les autres. Il y a ici des couples d’hétéros, de lesbiennes et de gays mais aussi des groupes, des SM et même des célibataires venus se rincer l’œil et tenter de se joindre à certains ébats.Au vestiaire, Sandrine dépose notre sac. Nous viendrons le récupérer quand on nous aura attribué un spot d’exhib. En attendant nous allons danser, chacune de notre côté, mais pas trop éloignées, histoire de veiller l’une sur l’autre et de commencer notre petit manège.On se laisse d’abord approcher par des jeunes hommes ou couples bis, ce qui n’est pas long vu nos tenues plus qu’explicites… On danse avec eux de manière langoureuse voire ostensiblement sexy. On accepte leurs mains baladeuses, on les laisse imaginer qu’ils nous auront dans leur lit. C’était alors que l’une de nous va rejoindre l’autre et l’embrasse sauvage devant leur regard médusé. C’est généralement à ce moment qu’on va rejoindre l’endroit qui nous est attribué pour notre exhibition.Cela fait maintenant deux ans que nous avons commencé à nous donner en spectacle. C’est très excitant de voir toutes ces personnes nous regarder nous faire plaisir. On voit battre le sang à leurs tempes, les femmes se trémousser de plaisir et les hommes se branler. On fait maintenant partie des régulières.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32