Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Big Tits

Sabine 07-16-1Ma dernière sortie avec Eric m’a bien plu. Ce côté exhib plus poussé m’a donné envie de faire plus de chose de ce genre. Je me suis sentie très femme en me promenant avec une robe très courte et rien dessous, enfin, si, un plug qui dépasse de ma rondelle… Je n’ai qu’une envie, recommencer…Au Lycée, j’ai toujours cette envie de venir en fille, mais maintenant j’ai carrément envie d’y venir habillée avec des hauts talons, une robe très courte, pas de culotte et mon plug qui dépasse… Je me rends compte que c’est du délire, mais j’en meurs d’envie… Le prof que j’ai croisé à la fête d’Eric me court toujours après… Il est rigolo… Mais, si je le laisse faire, il n’hésiterait pas à me sauter dessus en pleine classe… Dès qu’il me croise, il a les mains baladeuses et me touche le cul sans retenue… Et encore, il ne sait pas que j’ai un string sous mon jeans et un plug… Sinon, il deviendrait fou et chercherait à me prendre sur place…Didier est très pris en ce moment, il a les épreuves du Bac à préparer. Aussi mes journées sont longues et mes nuits encore plus… Bien sûr, je m’endors chaque soir avec un gros plug dans la rondelle et je me caresse tous les jours, mais j’ai envie de sexe et d’aventure… Et puis, m’habiller en fille dehors me manque… Je ne peux le faire qu’en l’absence de ma mère le soir ou le matin…Heureusement, Didier m’appelle à la fin d’un cours et me dit que Paul et Georges, nos complices, l’ont appelé pour lui demander si j’étais libre samedi… Comme Didier a trop de travail, il leur a dit de venir s’occuper de moi… Chouette, enfin des trucs coquins à faire et avec eux, ma rondelle va se régaler… Ils viendront me chercher vers 9h à l’arrêt de bus…La semaine finit trop lentement à mon goût, mais samedi arrive enfin et je suis prête… Epilée, parfumée, habillée garçon, pour l’instant, mais avec toutes mes affaires dans un grand sac, je pars pour l’arrêt de bus… Pendant le trajet, je regrette juste de ne pas pouvoir mettre de talons immédiatement, car le plug dans mon petit trou danse à chaque pas et le bruit des talons aurait été un plus… Arrivée à l’arrêt de bus, mes compères sont là… Je monte dans la voiture, ils m’embrassent chacun leur tour…« Alors Sabine, comment vas-tu » me demandent-ils… « Bien merci et vous ? » dis-je… « Je suis contente que vous m’ayez invitée » dis-je encore… « Oui, nous aussi, surtout depuis ce que nous a raconté Eric… » répond Paul en souriant… Ah oui, je me disais aussi, mais tant mieux… « Et alors, que voulez-vous faire ? » dis-je… Paul regarde Georges, puis tous les deux me regardent et Georges me dit en riant « on va, nous aussi, te faire faire de l’exhib aujourd’hui, car il paraît que tu n’as pas froid aux yeux maintenant petite salope»… « Et bien, pourquoi pas, croyez-vous que je ne tienne pas le défi ? » dis-je d’un air sérieux… « Ouais, on va voir ça » répond Paul…La voiture démarre et je ne sais pas où nous allons… Je reconnais pourtant la route du Col de l’Escrinet, peut-être allons-nous sur Valence… Une fois en haut du Col, la voiture s’arrête à droite, sur un terre-plein et ils me demandent de me changer… Oui, volontiers… J’ouvre la portière pour être plus à l’aise et je vois que Paul et Georges sortent aussi… Tandis que je choisis mes affaires, Paul me dit « viens tu seras plus au large derrière la voiture avec le coffre ouvert »… Oui, pourquoi pas… Je prends mon sac et me dirige vers le coffre… Soudain, je réalise qu’ainsi, je suis à la vue de toutes les voitures qui passent, alors que sinon j’étais cachée par la voiture… Les coquins… Tout commence maintenant alors… Ils veulent jouer, jouons… Je prends donc le temps de choisir ma tenue tandis que j’aperçois mes deux petits malins qui s’écartent légèrement afin de laisser le champ libre aux éventuels voyeurs en voiture… Quand j’ai choisi ma tenue, j’enlève mon tee-shirt et mon pantalon… Me voilà nue, à la vue de tous… Je mets rapidement une paire de mules à talons moyens et je fais celle qui cherche quoi mettre… Bien sûr, j’en rajoute… Je me penche sur mon sac dans le coffre, dandine un peu des fesses, prends l’air étonné, cherche, farfouille… J’observe en biais le comportement de mes deux coquins et je les vois surpris et intéressés… J’opte pour une robe courte, je la passe… Une fois mise, je leur demande leur avis… Ils ne savent que répondre… Je l’ôte aussitôt, me retrouvant nue, la robe à la main… Je trouve que les voitures qui passent le font lentement… Je pose la robe et j’en profite aussi pour passer quelques bijoux… Je prends plusieurs bagues, une petite montre très féminine, des bracelets et un collier… Je les mets lentement, observe si ça va, minaude… Je sors une autre robe, plus transparente… C’est vrai que j’ai un faible pour la transparence… Je les regarde d’un air interrogateur, puis, je passe la robe… Une fois couverte, je tourne sur moi-même en les regardant… Au fond de moi, je la trouve parfaite… On devine toutes mes formes, elle s’arrête juste à ras de mes fesses et elle est très légère… Je me sens parfaitement bien… Paul et Georges ont les yeux hors de la tête… Je bouge en tournant, vais vers eux, reviens, chantonne… Le tout sous les regards de certains automobilistes qui klaxonnent un peu et je leur fais coucou… Paul et Georges semblent largués… Ils ne s’attendaient pas à ça je pense… Je reviens à la voiture, me penche dans le coffre et att**** le gros plug qui dépasse… Je les regarde innocemment et demande, tout en secouant le gode, qui va venir me le mettre…Paul est sans voix et Georges manque de s’étouffer… Puis, ils arrivent tous les deux… Je me penche en m’appuyant sur le coffre et tends mes fesses… Paul pose ses mains sur moi, fait glisser ses doigts dans ma raie et vient toucher le petit plug qui y est déjà… « Ah la salope, elle a déjà un plug » dit-il à Georges… « T’inquiète, on va s’occuper de son trou à cette salope de Sabine » répond-il en enduisant le gros plug de lubrifiant… Paul att**** le plug qui est dans mes fesses et le retire doucement… Je me demande ce que akdeniz escort l’on voit de la route… Georges m’att**** les fesses à son tour et me les écarte bien grand… Il voit ma rondelle, appuie le plug dessus, le cale bien à l’entrée de mon cul et me l’enfourne d’un coup sec… Wow, j’ai bien senti le morceau passer… Mais, hummmm, que c’est bon de se faire mettre un plug aussi gros… Je me redresse et marche un peu devant eux… Ils me regardent avec les yeux du renard qui regarde la poule… Ma robe ne cache rien de ce qui dépasse de ma rondelle… Je m’éloigne un peu vers le bord de la route… Paul et Georges me regardent avec attention… Une fois au bord de la route, les voitures qui viennent d’Aubenas surgissent du virage juste avant moi en contrebas… Elles n’ont pas le temps de bien observer avant de passer devant moi… Je me tourne pour que mes fesses et le plug soient la première chose que les conducteurs voient… Cela ne rate pas, la première voiture ralentit et le gars me regarde d’un air très étonné… Il n’a pas le temps de voir mon clito avant de continuer dans la descente de l’autre côté, heureusement… Moi, je suis souriante… Les voitures suivantes font toutes de même… Je suis aux anges… Je marche un peu le long de la route en regardant Paul et Georges… Ils sont hypnotisés par mon exhibition… Je me sens bien en fait, à moitié nue sur le bord de la route… Les voitures qui viennent dans l’autre sens, elles, ont le temps de voir la scène, et me voient de face… Je remarque quelques visages souriant, des petits coups de klaxon aussi… Je ne suis pas importunée, mais je pense que la présence de mes deux compères n’y est pas étrangère… Bien sur, toutes les voitures ne manifestent pas un enthousiasme débordant… Les femmes qui conduisent regardent presque d’un air dégouté… Sauf quelques-unes, heureusement… Bon, je ne peux pas passer ma journée au bord de la route, le cul à l’air en haut du Col… Je reviens à la voiture, en chaloupant de la croupe… Je me sens très femme et très salope comme ça… Encore quelques petits coups de klaxon et je suis à la voiture… Paul et Georges m’y attendent avec des regards lubriques… Hummm, ça sent bon pour ma rondelle… « Alors les gars, ça vous va comme ça ? » dis-j d’un air taquin… « Quelle belle petite salope tu es devenue » me répond Georges… « Allez, en voiture »me dit Paul… Je fais attention à m’asseoir sur une cuisse à cause du plug qui dépasse et j’attends… La voiture démarre et nous repartons en descendant le Col en direction de Privas… « T’es une sacrée chaudasse maintenant Sabine » me dit Paul qui conduit… A peine un kilomètre plus loin, nous sommes au Col de l’Arénier… Georges dit à Paul de se garer sur la petite place sous les arbres à gauche… Que veulent-ils faire ? Une fois garés, ils sortent de la voiture et ouvre ma portière… « Viens, salope, on va s’occuper de toi » me dit Georges… Ils me font monter par un petit chemin étroit jusqu’à une esplanade qui surplombe la route avant un virage… Là, Georges appuie sur mes épaules pour que je me mette à genoux dos à la route… Je m’exécute, et à peine ai-je touché le sol que sa queue apparaît devant ma bouche… « Suce salope, tu nous as bien chauffés tout à l’heure, maintenant tu vas y passer » me dit-il… Ouiiiiiiiii, j’en avais envie… Sa queue glisse dans ma bouche et elle est déjà bien grosse… Telle que je suis, le plug dépasse bien de mon cul et offre une vue imprenable depuis la route en dessous… Cette idée me plait beaucoup et m’excite… Georges gémit doucement sous mes coups de langue… Paul, lui, laisse s’aventurer ses mains sur mes fesses… Elles glissent dans ma raie et viennent toucher le plug… Elles le font bouger un peu, puis, il commence à le faire aller et venir lentement… Ouiiiiiii, c’est bon de sucer et de se faire baiser au gode… Ma rondelle se dilate rapidement et laisse passer le plug de plus en plus facilement… Tout ça me chauffe aussi et mon clito grossit… « Regard Georges, ça l’excite cette salope » dit Paul… « Oui, c’est devenue une bonne petite pute » répond Georges… Paul accélère le rythme et je commence à mouiller… Mon dieu que c’est bon… La queue de Georges me baise maintenant la bouche, tandis que Paul me donne de grandes claques sur le cul… J’ai envie d’une bite dans le cul… Des coups de klaxon retentissent en dessous de nous… Au moins le spectacle plait à certains… Georges quitte ma bouche, me retourne, de manière à ce que je sois de côté par rapport à la route et demande à Paul d’enlever le plug… Il s’exécute avec malice et Georges me rentre sa queue bien au fond… Quand elle franchit ma rondelle, quel bonheur… Je gémis de plaisir… Pas longtemps, car la queue de Paul envahit ma bouche à son tour… Georges me bourre rapidement à grands coups de reins… Mon clito coule sans arrêt… J’ai le cul qui chauffe terriblement… Les salauds, ils savent s’y prendre… Je pousse des hummm, hummm, tout en me faisant baiser et en suçant… Mon clito est raide et j’ai déjà envie de jouir… Mon dieu que c’est bon… Paul me baise la bouche lui aussi… « On t’entend moins maintenant, hein, salope » me dit Georges… D’un œil, j’aperçois des véhicules sur la route et un long coup de klaxon retentit… « Ecoute, c’est pour toi petite pute » me dit Paul… J’en suis flattée en fait, et ça me plait que l’on me voit me faire baiser ainsi au bord de la route… Georges se déchaine derrière moi et j’ai le cul en feu… La queue de Georges glisse sans encombre dans ma rondelle qui est très élargie… « Tu la fais bien crier cette salope » dit Paul… « Ouais, t’as raison, mais on va passer aux choses sérieuse maintenant » répond Georges… « Allonges-toi Paul » demande Georges… Paul ne se fait pas prier, il quitte ma bouche et se couche entre mes jambes… Georges sort de moi et je m’assois sur la queue de Paul… Hummm, c’est bon quand elle rentre… Je me plaque sur le torse de Paul, tandis que Georges me remet sa queue dans le cul… Il force un peu au début, ma rondelle semble réticente… Puis, elle cède d’un coup et la queue de mezitli escort Georges glisse tout au fond de moi… Hummmmmmmmm, j’ai l’impression d’être ouverte en deux… Ma rondelle doit être dans un bel état… Mais qu’est-ce que c’est bon… Les deux queues bougent alternativement maintenant et c’est délicieux… Je gémis sans arrêt, je suis au bord de la jouissance… Mon clito coule sans discontinuer… « Ouiiiiiiiiiii, baisez-moi, baisez-moi comme une pute au bord de la route » dis en criant… Je suis aux anges… Dans une demi-conscience, j’entends encore des coups de klaxon… Je m’imagine être vue baisée en double et ça m’excite… Je ne suis pas la seule à être excitée, j’entends que Georges respire plus fort… « T’aimes ça, être prise en double, hein salope » me dit-il… « Ouiiiiiiiiiiii, encore, encore, baisez-moi plus fort, défoncez-moi » dis-je en hurlant… J’ai très envie de jouir, mon clito et mon cul me brûlent… Soudain, la queue de Georges se raidit dans mon cul, il la pousse bien au fond et me remplit de son sperme brulant… Mon dieu que c’est bon… Georges reste fiché en moi, tout au fond… La queue de Paul bouge toujours et je sens qu’il ne va pas tarder à jouir lui aussi… Il soulève son bassin pour me donner des coups de queue plus profonds… Je gémis de bonheur, je veux qu’il me fasse jouir… Sa respiration s’accélère et il se tend d’un coup en lâchant son sperme chaud dans mon cul… Hummm, c’est bon, je suis pleine de sperme… Ma rondelle est très ouverte, je suis bien, mais j’ai toujours envie de jouir… Je suis quand même heureuse d’avoir fait jouir mes deux amants dans cette situation… Ils reprennent leurs esprits, leur queue toujours en moi… C’est Georges qui se retire en premier… Une fois debout, il se place devant moi et me donne sa queue à sucer… Ouiiiiiii… Je la prends en bouche et elle sens fort leurs deux spermes… Je lèche de mon mieux cet excès de foutre, j’adore ce goût chaud… La queue diminue dans ma bouche et Georges se retire… Il me soulève, ce qui me libère de la queue de Paul, qui lui aussi, une fois debout, me la donne à sucer… Elle a encore plus de sperme que sur celle de Georges et je me régale à lécher tout ça… Une fois bien propre et plus petite, elle sort de ma bouche… Je me relève, le clito toujours tendu, et je me rends compte que j’ai la rondelle qui suinte… « Regarde notre petite salope a des fuites » rigole Paul… « T’inquiète, je sais quoi faire » lui répond Georges… Il att**** le plug, me penche un peu, écarte mes fesses et me le glisse un peu brutalement dans la rondelle… Il y met tellement du sien, et je suis tellement ouverte, que le plug rentre vraiment bien, y compris la bague sensée l’arrêter à moitié de sa longueur… Wow, je l’ai bien sentie passer la bague… Mais sans douleur il est vrai… Le plug reste fiché en moi et à peine trois centimètres dépassent de ma rondelle au lieu de la dizaine habituelle… Mais là, plus de fuite… « Tu vois, c’est bien bouché maintenant » rigole Georges… Et ils se marrent tous les deux… Une voiture klaxonne encore et je lui fais coucou de la main… « T’es vraiment une salope sans limite » me dit Paul… « Allez, on retourne à la voiture » dit-il… Georges m’attire à lui, m’embrasse, sa langue envahit ma bouche et cherche la mienne… Je lui rends son baiser… Puis, il att**** ma robe, la soulève un peu et me la retire… Je me laisse faire sans comprendre… « Une salope comme toi, qui fait coucou quand on la baise dehors, ça n’a besoin de rien pour aller à la voiture » me dit-il… Et les voilà qui s’en vont avec ma robe en me regardant l’air goguenard… Je reste plantée là, nue, le clito tendu et le plug bien rentré qui dépasse à peine… Je me ressaisis et je marche vers la voiture… Le petit chemin dans le sous-bois est difficile en descente avec des talons, aussi je vais doucement… Paul et Georges m’attendent près de la voiture en me regardant … A mi-chemin, je deviens visible de la route… Comme je n’ai pas joui, l’excitation est toujours là et mon clito raide coule encore… Surtout que le plug, bien enfoncé, me chauffe en marchant… En plus, l’approche de la route et l’idée d’être vue ainsi de près m’excite… Pire même, à l’approche de la première voiture, mon clito se tend encore plus… Le conducteur me regarde incrédule… Je le suis du regard, pleine de désir… J’ai encore envie qu’on me baise… J’arrive sur la petite aire où est garée la voiture et je peux marcher plus facilement… Je me la joue peu farouche devant mes compères et je marche doucement… Un bruit de voiture se fait entendre, je me penche comme pour toucher le sol, mon cul tourné vers la route, afin que le conducteur puisse voir mon plug… Paul et Georges ne ratent pas une miette du spectacle… Je n’ai pas vu la tête du conducteur, j’espère qu’il apprécié… J’arrive enfin à la voiture et j’y entre… Le plug est tellement rentré que je peux m’asseoir sur la banquette arrière… Certes, il glisse encore un peu plus loin en moi, mais sans douleur… Au contraire, c’est une sensation très agréable… Mes deux compères rentrent à leur tour et nous partons… Nous descendons sur Privas… La route est très sinueuse et je suis un peu ballotée derrière… « Vous m’avez bien baisée les gars, c’était sympa » leur dis-je… « Oui, tu nous avais trop chauffés petite salope » me dit Paul… Je leur demande ma robe car j’ai toujours le clito tendu avec le plug bien profond… Georges me répond « t’es très bien comme ça Sabine, ça nous suffit »… Et ils se marrent… Ma foi, pourquoi pas… Nous arrivons à l’entrée de Privas… Comme je suis assise nue à l’arrière avec le clito tendu, je le fais glisser discrètement sous la ceinture de sécurité, comme ça il se voit moins… Nous traversons la ville et au premier feu rouge, Paul tourne à gauche en direction du Montoulon… Je ne connais pas par ici… La vue est belle, on surplombe la ville… Paul se gare sur un petit parking à gauche…Je me demande ce qu’ils veulent faire, on est en ville… Enfin, dans un quartier résidentiel… Ils sortent de la voiture et ouvre ma portière… Georges yenişehir escort m’invite à descendre, je lui rappelle que je suis nue… « Ah, oui, tu as raison » me dit-il… Il va vers le coffre, fouille dans mes affaires et revient avec un truc… « Tiens, met ça » me dit-il en me tendant ma ceinture en maillons métalliques… Cela les fait beaucoup rire… Bon, je m’exécute… Une fois la ceinture mise, je sors de la voiture… Un véhicule passe et je ne me cache même pas… Le conducteur me regarde avec attention, en passant lentement devant nous… Il faut dire qu’il ne me voit que de trois quart, ce qui fait qu’il ne remarque pas mon clito tendu… La voiture passée, Paul et Georges m’entrainent dans un escalier qui monte au dessus de nous… « On va te faire visiter les 3 Croix » me dit Paul… Ah, je ne connais pas… Nous grimpons dans l’escalier, Paul devant et Georges derrière moi… L’escalier est raide et je suis à poil avec le clito tendu et le plug qui dépasse un peu… La montée des marches me chauffe le cul agréablement mais n’arrange pas mon excitation… « Tu vois que tu es bien comme ça Sabine » me dit Georges… C’est vrai que je me sens bien ainsi… En plus, l’idée d’être surprise dans cette tenue en ville me plait beaucoup… Je dois être devenue très très salope finalement… Et j’aime ça… Nous montons toujours et le plug qui glisse en moi fait que mon clito recommence à couler… Paul s’en aperçois et dit « regarde, elle mouille d’être à poil dehors avec nous cette petite pute »… Georges s’approche de moi, me ceinture et passe sa main sur mon clito… « Mais c’est vrai, tu as raison, elle est toute excitée notre salope de Sabine » dit-il… Son autre main me pince les pointes des seins tandis que la première se met à me masturber doucement… Le salaud, j’ai envie qu’on me baise maintenant, et qu’on me fasse jouir… « Baisez-moi les gars, baisez-moi, faites moi jouir… » dis-je en implorant… « On va te faire languir un peu, salope, aujourd’hui c’est pas toi qui décide » dit-il encore… Nous reprenons la montée… Nous arrivons sur une esplanade avec une espèce de ruine… La vue est magnifique mais j’ai besoin d’être baisée… Nous faisons une pause et Paul profite que je sois penchée sur une murette pour me toucher le plug doucement… « Hummm, ouiiiii, encore, plus fort, baisez-moi » dis-je dans un souffle… « T’as vu l’état dans lequel elle est » dit Paul… « Oui, elle est bien chaude, mais pas encore assez » répond Georges… Il me donne une tape sur les fesses et nous repartons… J’ai tellement envie de jouir que j‘en ai mal au ventre… J’ai envie d’une grosse queue dans mon cul aussi… Je vais devenir folle de désir si ça continue… J’ai du mal à monter avec mes talons, je fatigue et le désir me perturbe… Tout à coup, une douleur m’arrache à ma rêverie de baise… Georges vient de me fouetter le cul avec une petite branche et ça fait mal… Mais c’est excitant aussi… Il frappe une deuxième fois… Je crie de douleur, mais aussi de plaisir… Il recommence régulièrement et le pire, c’est que j’y prends goût… Après chaque coup, j’attends le suivant avec une certaine impatience… Je suis folle… Mon clito coule tout le temps maintenant… Nous arrivons aux trois Croix… C’est vrai que la vue est vraiment superbe… Mais j’ai envie de baise, pas de tourisme… Ils m’aident à grimper sur le socle des Croix, enfin Paul, car Georges, lui, m’aide surtout avec sa badine… Une fois là-haut, on domine la ville… Et on doit nous voir de loin, j’imagine… « Maintenant on va te baiser, et tu va couiner, salope » me dit Georges… Joignant le geste à la parole, il me penche en avant, att**** le plug et commence à le faire bouger… Je gémis immédiatement… Mon dieu que c’est bon… La bague dans mon cul racle les bords et me donne la sensation d’être défoncée sur le champ… « Ouiiiii, c’est bon, baisez-moi » dis-je en criant… Paul me met sa queue dans la bouche, elle est déjà un peu dure… Je la suce goulûment, j’avais envie de ça… Baiser en suçant c’est délicieux… Georegs augmente le mouvement en faisant sortir la bague de ma rondelle et en la rentrant tout de suite… Mon dieu que c’est bon… J’ai l’impression que mon cul est grand ouvert… Puis il accélère le rythme et là je suis dans un état second… Je ne sens plus que la queue dans ma bouche et le plug qui m’écartèle… Mes chairs intimes sont ravagées mais me procurent un plaisir inouï… Malgré la queue de Paul dans ma bouche, je pousse des hummm, hummm, de folie… Georges retire le plug d’un coup sec, et me glisse sa queue bien raide… Aaaaah, quel bonheur… Je veux jouir, je veux crier mon plaisir, je veux hurler ma jouissance… « Ouiiiiii, baisez-moi comme ça » dis-je en laissant la queue de Paul quelques instants… Ils vont me faire jouir, c’est trop bon… Georges se met à me défoncer le cul sans ménagement, ce qui augmente encore mon excitation… Mon cul bouge dans tous les sens… Ma tête aussi, car Paul me baise la bouche maintenant… Mon cul me brûle, ma bouche est en feu, je veux jouir…Paul doit avoir pitié de moi, car il att**** mes seins et tire sur mes deux pointes en même temps… Il force dessus et me fait mal mais il déclenche aussi cette boule de feu qui quitte mes reins pour gicler par mon clito… Je jouie en hurlant tandis que Georges me laboure le cul… C’est trop bon de se faire baiser… Je suis terrassée par l’orgasme et je reste toute molle pendant un moment, à reprendre mon souffle… Georges ralentit dans mon cul et Paul sort sa queue de ma bouche… « Comme tu l’as bien faite crier notre salope de Sabine » dit Paul… « Oui elle a bien couiné cette petite pute » répond Georges en sortant sa queue de mon cul… A peine sortit, il me remet le plug qui rentre sans forcer, y compris la bague d’arrêt… Je me sens de nouveau remplie et j’aime ça… Il se place devant moi et me donne sa queue à sucer pour la nettoyer… Je le fais avec plaisir car il m’a bien baisée, mais dans un état de fatigue avancée… Le goût de leur sperme est agréable au palais… Comme il n’a pas jouit, sa queue reste bien raide… Je ne sais pas s’il veut que je le suce jusqu’à ce qu’il jouisse à son tour… Ma langue parcourt sa queue dans tous les sens et s’attarde sur son gland… Il gémit mais se retire… Visiblement, il ne veut pas jouir maintenant… A suivre, si vous avez aimé…N’hésitez pas à me laisser un commentaire…Sabine 07

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32